Cet été, nous avons passé 6 jours à Beauduc, avec une pause ravitaillement au milieu, pour rouler et profiter des plaisir du camping sauvage. Un chouette constat : Beauduc l’été est plus propre que la plage de l’Espiguette. Ca montre que la population qui fréquente Beauduc respecte l’environnement dans lequel ils sont tolérés. Là-bas, on voit rouler toute sorte d’engin, du paramoteur au quad, du char à cerf-volant au scooter, etc… Même si je trouve un peu dommage de voir des gens utiliser des engins motorisés pour aller aux toilettes, là-bas, je finis par le supporter car, en effet, nous sommes tous seulement tolérés. Tout est permis à partir du moment où il y a du respect. Hélas, dormir à Beauduc devient difficile car c’est devenu le paradis des Ravers et le respect, eux, ils connaissent pas et ils vous balancent des Watts 24h/24. Pour moi, c’est l’intrus dans un paradis.

Sinon Beauduc reste un lieu où il fait bon passer du temps entre amis, et croyez-moi, ça rigole.