Arrivée Tanger MedNous quittons El Jadida pour Tanger Med jeudi 31 juillet au matin avec nos billets open. Nous pensons arriver à prendre le bateau de 17h00 et avons de la marge et doutons d’avoir la moindre chance d’attraper celui de 14h00. Et pourtant… au port, deux gars nous demandent nos billets et passeports en précisant que nous pouvons attraper le bateau de 14h si on se bouge, nous montrent leur badge en disant qu’ils travaillent officiellement au port. Nous n’avons pas le temps de dire « ouf » que l’un d’eux s’en va avec tous nos papiers. L’autre reste avec nous et nous assure de leur bonne volonté, tandis que je flippe en me disant que nous sommes bientôt SDF au Maroc. Au final, le gars revient, il a fait enregistrer les billets et espère quelques dirhams ou euros, ou les deux de notre part. Nous lui donnons la monnaie de dirham qu’il nous reste. Il voudrait aussi des euros, c’est la fête, ben voyons, on lui dit que ça suffit, il a gagné sa course. Il réclame des médicaments, j’abrège en disant qu’on va rater le bateau. A mon avis ils n’étaient pas plus employés du port que moi mais n’ont pas menti sur leur honnêteté.

Nous passons la police, la douane, et le camping-car est passé au scanner. A la suite de cela, un douanier demande à monter et se dirige droit derrière le siège d’Olivier où nous stockons la table, les chaises, et notre grosse réserve de bouteilles d’eau. « C’est quoi les bouteilles ? ». Je lui réponds que c’est de l’eau. « Ahhh de l’eau ! ok ! ».

Au moment de monter à bord, on nous demande de virer la fourche de mon char sur le toit. On se la trainera au milieu de nos pieds pendant tout le reste du voyage.

tn_DSCF7680 tn_DSCF7669Le voyage dure une heure environ. Nous flottons entre deux vieux continents. Je trouve ça étrange, émouvant, de flotter entre l’Afrique et l’Europe. Ce sont deux mondes tellement différents, et tellement proches géographiquement, juste séparés par un petit peu d’eau. Et nous flottons là, entre le Maroc et l’Espagne.