Nous arrivons sur un parking bondé, pas étonnant, Lisbonne n’est pas très loin. En revanche, sur la plage, il y a de la place pour tout le monde. Sous mon nez, le panneau que je redoute : interdit aux chiens. Je décide d’aller me baigner un peu plus loin, toute seule, pour voir si les chiens sont admis là-bas. Surprise, il y a des chiens un peu partout, sans laisse, qui se baignent avec leurs maîtres. Génial !

J’entreprends de me renseigner auprès d’un couple qui baigne deux Yorkshires et là, je pose la question idiote : « vous êtes portugais ? » Heu… au Portugal, ça paraît plutôt évident et ça se confirme. Puis j’attaque, dans un portugais plus que maladroit, ma seconde requête à savoir si les chiens sont admis ici. La dame me sauve la mise en parlant un très bon français, et elle m’explique que les chiens sont admis partout sur cette plage, sauf devant les restaurants. Puis on parle de plein de choses, et surtout du coût de la vie. J’avais remarqué que les prix en supermarchés n’étaient pas tellement moins chers qu’en France. Et pourtant, le salaire minimum au Portugal est de 400 euros. La dame est infirmière fonctionnaire, et son salaire n’a pas évolué depuis 2001. Discussion très amicale, sympa, on rigole un peu.

Je me baigne quand même, dans l’eau bien raffaichissante de l’océan, celle qui raffermit les vieilles peaux, et je vais chercher Fly et Vénus. Nous passons une bonne heure dans l’eau toutes les trois à jouer à la balle, un vrai bonheur. On a pied loin ici, les toutounes sautent les grosses vagues, on s’éclate.

Le soir, nous assistons à la pêche au filet depuis le bord. Beaucoups de maquereaux, quelques rares daurades. La technique est intéressantes : le bateau pose les filets en mer, s’échoue sur le sable, puis des tracteurs ramènent les filets. Je pense qu’ils ont pêché ainsi toute la nuit. Il y a de très jeunes pêcheurs.

Au petit matin, nous sommes coincés entre deux camping-cars, encore des gens qui aiment vivre collés aux autres, nous pouvons à peine ouvrir la porte. Je pars pour une longue promenade en bord de mer avec les chiennes au lever du jour pour prendre des photos.

La vue est superbe, c’est une très jolie plage.