Encore un jour où le programme change en cours de route. C’est ça le camping-car, un coup de coeur et tout bascule. Nous sommes en route vers Leiria, pour le marché médiéval, sur les conseils de Patrick qui nous suit et nous renseigne depuis Facebook (merci à lui). Nous prenons les petites routes qui traversent les villages et, en levant le nez, nous voyons un rempart énorme, de plusieurs kilomètres de long, puis nous voyons passer des gens en costume d’époque. Nous sommes à Obidos, et décidons de faire notre marché médiéval ici. Nous trouvons providentiellement une aire de camping-car pour nous garer et partons à la conquête des vieux murs avec les chiennes. La cité est superbe, bien conservée, authentique, et nous flânons là un bon moment. Je prends des centaines de photos. Nous mangeons un snack à l’ombre dans le décor, et achetons quelques bijoux fantaisie aux traits celtiques. Les marchants sont sympas, on papote un peu.

Il est presque 15h et nous filons vers un bivouac derrière les dunes avant Nazaré, repéré sur les cartes. Pas de bol, nous sommes dimanche, le parking est plein, nous arrivons à peine à faire demi-tour et poursuivons à regret, ça avait l’air joli.

Nous montons plus au nord, traversons des forêts de pins semblables à celles des Landes, et arrivons sur l’immense parking de Vieira. Il est plein ! Incroyable. On va à la ville suivante, il y a un petit marché, les parkings sont pleins, ça grouille de monde et nous nous embarquons encore dans des rues pas larges. Nous parvenons finalement à trouver une place de bonne fortune pour visiter le marché et retournons bivouaquer à Vieira après que les voitures aient cédé un peu de place. La brume envahit tout le village, les dunes, la plage, notre bivouac. Je crains que nous ne voyions pas le soleil par ici.