Nous décidons de nous garer sur la jetée du charmant port de plaisance de Dénia. Mon GPS nous fait tournée en bourrique et les déviations nous achève. Tout camping cariste a au moins une galère par an dans des rues étroites. J’espère que c’était la notre.

La promenade de bord de mer est jolie, propre. Pas d’endroit pour lâcher les chiens. C’est ça la civilisation. La civilisation, c’est aussi la bamboula toute la nuit, les vociférations de types bourrés qui pissent devant la porte du camping-car et laissent les lieux dans un état de saleté incroyable. Les gars de la municipalité remettent tout ça en état en une heure au petit matin. Et moi, je ramasse les crottes de mes chiens qu’on interdit sur la plage et je cherche une poubelle.

Sinon, le coin est joli. On choppe un ou deux wifi capricieux. On se promène et on se cuisine des langoustines.