Nous sommes toujours sur la plage de Los Parazuellos sur la route de Calnegre. Les plages du coin sont prises d’assaut le weekend, aussi, nous avons décidé de ne pas bouger jusqu’à lundi et c’est sans regret. Cette plage, bien qu’à peine plus fréquentée en weekend, reste vraiment tranquille. Le manque de place de parking y est sûrement pour quelque chose. L’absence d’infrastructure sûrement aussi. C’est du bivouac pur et dur, comme on l’aime. Ca fait une semaine qu’on a pas pris de douche à l’eau douce et pourtant, on est plus que propres. On doit quand même commencer à avoir une tête de Robinson, mais on s’en fout. Ce genre de bivouac est si rare, il faut en profiter un max.

Le vent est assez présent, ce qui fait qu’on a pas trop chaud. Hier il est monté vraiment fort et une rafale a eu raison du haut-vent du français situé à quelques places de nous, pendant que nous étions pendus, Olivier et moi, chacun de notre côté, à un fil de notre haut-vent. J’ai fait signe à notre voisin de venir nous aider. C’est probablement l’Espagnol avec lequel nous avons le plus parlé, pourtant il est sourd et muet ! Comme quoi, quand on est du sud, on sait comprendre et se faire comprendre avec les mains !

Tous les matins, je prends un bain d’au moins une heure avec les chiennes. Elles nagent vraiment bien et arrivent à gérer les vagues. Pendant qu’une va chercher la balle que je lui jette vers le large, je pose l’autre sur mes bras pour la reposer. Elles font ça à tour de rôle et ensuite elles dorment une bonne partie de la journée. Ensuite miam, sieste au soleil, et rebaignade avec et sans les chiennes. Le soir, on tombe comme des masses, pourtant, en fait, on glande pas mal.

On a voulu mettre le bateau à l’eau, mais pas de chance, le réservoir du moteur a une fuite. Adios le bateau pour cette saison !

Il nous reste deux semaines à buller, donc nous pousserons jusqu’à Las Palmeras, à quelques kilomètres à l’Ouest. En attendant, je profite de cet endroit qui n’était pas vraiment prévu comme halte durable sur notre itinéraire et qui sera sûrement notre repli pour le weekend prochain.