Nous quittons Calnegre après le bain du matin. Après de bonnes réjouissances comme bouilla bouilla à la station Anibal après Aguilas et un passage au supermarché, nous nous installons tout au bord de la plage d’Arroz. Encore un petit bijou de cette Costa Calidà, perdue au bout du désert. D’après le panneau, la plage est truffée d’interdits : interdit aux chiens, interdit de camper et interdit de je me souviens plus. Mais tout le monde ici fait ce qui est interdit avec courtoisie et la police laisse faire. Elle passe de temps en temps, sûrement pour s’assurer que tout va bien. Merci les gars !
L’ambiance est familiale, les campeurs (oui oui, ça campe, caravane dételée, camping-cars durablement installés) sont cools, et presque tout le monde a un chien, la taille étant variable, du chichi au toutou monstrueux. Et y a nos deux border collies.

DSCF2252

Olivier a apprécie les rochers et harponne une belle saupe que je mangerai le soir même. Je me baigne, l’eau est très claire, mais le sol est constitué de roches et la baignade est moins aisée qu’à Calnegre. J’emmène ensuite les chiennes pour une promenade sur les hauteurs pour prendre des photos. Il fait chaud, et le chemin par lequel nous sommes montées est abrupte. La mauvaise nouvelle, c’est qu’il faut le redescendre et ce n’est qu’en bas que je m’aperçois que j’ai oublié la laisse sur un sommet intermédiaire, allez les filles, on remonte !

Les chiennes et moi nous baignons rapidement puis Olivier et moi prenons un petit apéro aux couleurs du soleil couchant.

Je questionne la voisine sur la possibilité de passer la nuit malgré les interdits : si si muy bièn ! Nous nous préparons donc pour un joli bivouac.

DSCF2212 DSCF2217 DSCF2229 DSCF2236 DSCF2231 DSCF2240