Nous sommes au tout début de l’Andalousie, installés sous les palmiers, nous n’irons pas plus au sud cette année. Un bon petit vent nous donne un peu de frais, c’est super agréable. Nous venons de prendre un bain énorme avec les chiennes, tout le monde est bien calme maintenant.

Les panneaux « interdit de tout » ont aussi fleuri sur cette plage ; ils n’étaient pas là l’année dernière. Mais les habitudes restent les mêmes : tout le monde bivouaquent, tout le monde a des chiens. Il faut en profiter tant que ça peut durer. On est justement là pour ça.