Après 4h de route, j’arrive sur le chemin, plutôt étroit mais praticable, qui mène à la playa dels Gossets, plage à chiens entre Alicante et Santa Pola. Et là, supeur, les parkings et les plages sont pleins à craquer. La plage à chien grouille, fourmille d’humains et de chiens. Les abords sont rocailleux, mais la plage est sablonneuse. Je ne peux pas garer mon camping-car de 7m, ça serait pareil s’il en faisait 6. Je continue et me pose sur le parking de la mise à l’eau mais je n’ai pas le droit de rester là. Tout le long du chemin, il y a des plagettes et des parkings bondés. Je laisse passer la fin d’après-midi et j’emmène Fly en ballade jusqu’à la plage à chien. Toujours trop de monde, je trouve un très grand parking sur la droite qui commence à se vider. Je m’y installe face à la mer pour dîner. Un monsieur vient discuter et me déconseille de rester là toute seule. Il n’y a à présent plus aucun véhicule, il insiste et pense que ce n’est pas prudent et je finis par avoir les jetons.

Je remonte le chemin en sens inverse et là, le bivouac de rêve ! Les parkings se sont vidés et 5 camping-cars se sont garés porte face à la mer. Je trouve une place à une vingtaine de mètres de l’un d’eux et je passe une nuit d’exception bercée par les vagues.

Au petit matin, le soleil m’offre un spectacle divin. Je profite du lever du jour et de ses ombres et lumières de feu et je reprends la route pour la première plage de la côte andalouse, ma destination finale.