Je l’avais repérée depuis longtemps, la plage réservée aux toutous à Gandia. Impossible de nous garer au parking près de la plage avec notre véhicule, nous optons pour le premier parking. Je marche un moment et j’arrive sur une plage avec un panneau « interdit aux chiens ». Là je me dis qu’il y a un chat qui a changé les panneaux dans la nuit, c’est pas possible ! Je vois arriver un monsieur avec un chien énorme, je sors mon Espagnol pied noir soufflé par mes ancêtres et il me répond en Anglais, ça me va. Il y a drapeau jaune, mais une fois les pieds dans l’eau, après m’être offert un peeling au sable par un vent de 90 km / h, je me dis que le drapeau rouge serait plus indiqué. On reste au bord en jouant à la balle, et même là, je m’assure que les chiennes ne perdent pas pied, tellement ça remue. La plage est superbe, je dirais une très belle plage citadine, sable fin, chemin en bois pour pas se brûler les pattes, mais pas question de laisser vadrouiller les copains poilus. Y a des poteaux en bois partout pour les y attacher. Dans l’eau, pas de problème pour les lâcher, mais sur la plage, une propriétaire de border me dit que la « polizia » veille. Alors on retourne jouer. L’eau est délicieuse, dommage pour le vent, on en aurait bien profité plus longtemps.